mardi 1 avril 2014

Bloomer #2 - Suzon s'applique et persévère

J'ai parfois tendance à vouloir aller trop vite... mais pas pour le bloomer #2.
Résolution du jour : prendre son temps et faire un travail soigné.

1 - je pique d'abord sur une chute de tissu pour voir si ma machine est bien réglée (et oui, je ne le fais pas tout le temps et finis bien souvent par dégainer le découd-vite).
2 - je rentre mes fils et les coupe au fur et à mesure - c'est top....j'y vois plus clair dans mon ouvrage
3 - j'essaie de piquer droit et constate une nette amélioration aujourd'hui - quel entrejambe !



4 - j'ajoute quelques points arrière en début et fin de couture (honte sur moi, ça non plus, je ne le faisais pas...)
5 - je ne me fais plus piéger par l'élastique qui se perd dans la coulisse et alors il faut tout recommencer (à mon sens, il n'y a rien de plus énervant...). La solution : mettre une petite épingle à nourrice pour le passage dans la coulisse et une GROSSE épingle à nourrice à l'autre bout pour éviter de le perdre. Victoire ! Ca marche... Ensuite, il ne faut pas se tromper de sens pour coudre les deux bouts d'élastique. Et là, j'avoue... je me suis trompée pour le premier...


Tous ces efforts valaient-ils la peine ? Et bien oui !
Après 2 heures de dur labeur (j'étais un peu crispée sur la machine), un résultat impeccable pour le bloomer #2 :


Etre autodidacte ne signifie pas s'affranchir des règles de base et j'avais un peu tendance à l'oublier.
Me voici revenue dans le droit chemin.

1 commentaire:

  1. Très mignon ! Le bloomer est le 1er vrai projet sur ma liste de débutante mais je n'arrive pas à prendre le temps de me lancer. Il faudrait déjà que je commence par acheter du fil assorti au tissu que j'ai en stock... Pourtant j'aimerais tellement pouvoir coudre des choses pour mes filles !

    RépondreSupprimer

Et vous qu'en pensez-vous ?